Alto et piano : Pierre Lénert et Ariane Jacob

 

«Weber, Liszt, Berlioz et Paganini : quatre figures de l’Europe romantique »

 

Le génie de Berlioz, original et explosif, a trouvé chez Weber un compagnon précieux d’invention et d’inspiration pour son développement.

Liszt et Paganini ont très tôt soutenu cette personnalité fantasque et novatrice : les croisements et amitiés de ces grandes figures racontent une histoire du romantisme.

 

Weber : Andante et Rondo, pour alto et piano

Liszt : Rhapsodie hongroise n°2, pour piano

Paganini : Sonate per la gran viola, pour alto et piano

 

Paganini : 24ème Caprice, transcription pour alto

Berlioz/Liszt : Harold en Italie, pour alto et piano

Chant et piano: Doris Lamprecht et Ariane Jacob


« Histoires naturelles »

 

La nature est une source inépuisable d’inspiration pour les romantiques allemands qui y voient l’expression extérieure de leur âme tourmentée ; un demi-siècle plus tard, c’est la transposition dans l’espace sonore de la magie visuelle et sensorielle de la nature qui occupera les impressionnistes français.

 

Franz Schubert : Lieder

Suleika 1 et 2, Im Frühling, Die Forelle, An die Sonne, Die Rose, Erlkönig

Franz Liszt : Légende, pour piano

Saint-François de Paule marchant sur les eaux

Franz Liszt : Lieder

Der Fischerknabe, Im Rhein, im schönen Strome, Die Lorelei

 

 

André Caplet/Paul Fort : Cinq ballades françaises

Cloche d’aube, La Ronde, Notre chaumière en Yveline, Songe d’une nuit d’été, L’adieu en barque

Claude Debussy : Reflets dans l’eau, pour piano

Maurice Ravel/Jules Renard : Histoires naturelles

Le Paon, Le Grillon, Le Cygne, Le Martin-Pêcheur, La Pintade

 

Cordes et piano: Quatuor Léonis et Ariane Jacob

 

« L’amitié et la musique »

 

L’on sait combien Schumann et Brahms ont été proches ; Mendelssohn fait partie également du premier cercle des amis de la Maison Schumann et c’est lui qui joue la partie de piano du célèbre quintette pour la première fois.

Il est particulièrement intéressant d’entendre trois chef-d’œuvre de ces immenses compositeurs dont l’amitié et l’admiration réciproques ne se sont jamais démenties.

 

Mendelssohn : Trio n°1 en ré mineur opus 49 pour violon, violoncelle et piano

Brahms : Quatuor Opus 51 n°2 pour quatuor à cordes

 

Schumann : Quintette avec piano

 

 

Prochains concerts

Mardi 28 mars 2017, Shiodome Hall, Tokyo

Ariane Jacob, Soyoung Lee (flûte)

Ravel, Debussy, Couperin, Rameau, Gaubert

Mardi 16 mai 2017, Goethe Institut, Paris

Ariane Jacob, Marie Perbost, soprano, Marina Haller et Paul-Antoine Benos, altos

Bach: Cantates et arie

17 avenue d'Iena, Paris 16ème