« …dans le sillage du merveilleux archet de Pierre Lenert »,

Jacques Doucelin, Le Figaro

Apprécié pour « ses interprétations de haut vol, d’une pureté d’intonation, d’une égalité de ton et

d’une aisance confondante » (Costin Cazaban, Le Monde de la Musique) , Pierre Lenert joue

régulièrement dans les plus grandes salles de concerts : le Queen Elisabeth Hall à Londres, la salle

Tchaikovsky à Moscou, le Brick Hall à Nagasaki, le Konzertgebouw d’Amsterdam, le Palais des Beaux-

Arts de Bruxelles, la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, le Théâtre des Champs-Elysées, le Palais

Garnier à Paris…

Né en France dans une famille de musiciens, Pierre Lenert a eu comme premier maître son propre

père Jean Lenert. Il entre à 16 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les

classes de Michèle Auclair au violon et Colette Lequien à l’alto. Puis il étudie auprès de Kim

Kashkashian au Luxembourg et avec Hatto Beyerle en Allemagne.

Sa rencontre avec Yehudi Menuhin sera déterminante. Sous sa direction il va interpréter Harold en

Italie et le Concerto de Bartok, et devenir soliste de sa Fondation. Pierre Lenert est également

Lauréat de la Fondation Philipp Morris, ainsi que de grands concours internationaux : Lionel Tertis

(Ile de Mann, Grande-Bretagne), « Markneukirchen » (Allemagne), Maurice Vieux (France).

« Avec Pierre Lenert, la musique monte d’un ton grâce à une interprétation splendide de la part de

l’altiste français, sûr, lyrique et capable de doter son phrasé d’une perfection continue. » (El

Periodico, Barcelone). Sa carrière internationale de chambriste s’ouvre avec le festival Marlboro

(USA) où Il joue aux côtés de ses illustres aînés Rudolf Serkin, Paul Tortelier, David Soyer et Isidor

Cohen. Depuis, il a été l’invité des prestigieux Festivals de Kuhmo (Finlande), G.Enesco (Bucarest),

aux BBC Proms Chamber Music (Londres), aux Schubertiades (Autriche)…Ses partenaires sont Joshua

Bell, Martin Frost, Radovan Vlatkovitch, Augustin Dumay, Isabelle Faust, Hervé Joulain, Viktoria

Mullova, Alexandre Tharaud, Cédric Tiberghien, Patrick Messina, Jeff Cohen, Eliane Reyes, Alissa

Margulis, Alban Gerhardt, Marie Hallynck…Il est membre du JB Vuillaume String Trio depuis 2005.

« Soliste au talent fou et à la virtuosité sans faille » (Georges Masson, Le Républicain Lorrain), Pierre

Lenert est invité dans le monde à jouer en soliste : Chine (Pékin), Japon (Tokyo, Nagasaki, Fukuoka),

Taiwan, Russie (Moscou), Ukraine (Kiev), Hongrie (Budapest), Roumanie (Bucarest), Allemagne

(Sarrebruck), Angleterre (Londres), Italie (Bologne), Belgique (Bruxelles), France ( Paris, Lille, Metz,

Strasbourg ) accompagné de remarquables orchestres tels que l’Orchestre de l’Opéra National de

Paris, l’Orchestre de la Radio Hongroise, l’Orchestre Philarmonique de Sofia, le Kyushu Symphony

Orchestra, l’Orchestre de la Camerata d’Athènes, l’Orchestre du Gran Teatro del Liceo… sous la

direction de Armin Jordan, Myung Wung Chung, James Conlon, Philippe De Chalendar, Frédéric

Chaslin, Edmond Colomer, Jacques Mercier, Fumiaki Miyamoto, Augustin Dumay...

Passionné très tôt par le répertoire lyrique, Pierre Lenert est, depuis ses 19 ans, Premier Alto Super

Soliste de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris.

Biographie 1/2

En 2005, Pierre Lenert fonde le Festival International de Musique de Chambre Sérénade de Surgères

dont il est le Directeur Artistique.

Pierre Lenert accorde naturellement une grande importance à la musique d’aujourd’hui. La création

de partitions nouvelles lui tient à coeur. Il est dédicataire des oeuvres de Michiru Oshima (Concerto

pour alto « Voix de la Vie »), Edison Denisov, Thierry Pecou, Graciane Finzi , Marc Bleuse, Antoine

Duhamel, Ian Wilson.

Au disque, « Son sens naturel du Bel Canto, sa superbe maîtrise instrumentale et la luminosité de

ses timbres donnent à chaque pièce charme et éclat…Avec un style élégant, plein de fantaisie et de

bonne humeur, Lenert signe ici comme à son habitude un disque original et de

qualité. » (Diapason). Son CD « RHAPSODIE » INTEGRAL Classic - SONOGRAMME (2009) avec Cédric

Tiberghien a été largement récompensé par la presse (9/ Classica, 5/ Diapason, 4/ Monde de la

Musique). Plus récemment, est paru chez INTEGRAL Classic, un CD « Shostakovitch », avec Eliane Reyes

au piano.

Pierre Lenert joue un alto de Jean-Baptiste Vuillaume de 1865.

Biographie 2/2


Prochain concert

Croisière musicale sur l'Elbe du 4 au 8 avril 2018 

https://www.croisieres-exception.fr/croisieres/musicalia/337-Musicalia-Elbe